Heroes France » Liste des Blogs » Les fantaisies de Dolphen »  Divers : Les joies du déménagement, partie 1
Les fantaisies de Dolphen

Divers : Les joies du déménagement, partie 1

Dim 13 Jan 2008 20:27

Ecrire une réponse

Les Joies du Déménagement
partie 1


Il est un moment dans sa vie que l’on exècre le plus au monde bien qu’en l’attendant fébrilement : LE déménagement ! http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/emoticon-msn-surpris-pale.gif.gif

Cette décision que l’on prend de quitter l’endroit où l’on a vécu pour découvrir un nouvel ailleurs, un nouveau foyer, de nouvelles personnes… est un événement que l’on oublie rarement tant il suscite la joie, la peur, l’angoisse, la colère… bref, il nous fait découvrir et développer l’une des gammes les plus complètes des émotions humaines.

Cela paraît toujours anodin : « On ne fait que changer de maison, tout se passera bien et on reprendra la vie comme avant. » Que nenni ! S’il était aussi facile de déménager, comment connaître ces ‘joies’ incroyables du genre : cartons perdus, artisans en retard, ligne téléphonique dans l’incapacité de fonctionner… j’en passe et des meilleurs… il n’y aurait plus aucun ‘mystère’ !

Comme vous l’aurez sûrement compris en lisant cette introduction, je viens de survivre… pardon, je voulais dire : de passer par un déménagement. Et il a été l’un des plus mémorables que j’ai connu. Aussi, j’ai décidé de vous raconter quelques anecdotes qui sont arrivées non seulement à moi mais à quelques amis, nous permettant de nous délecter de ce moment si propice à la ‘zen attitude’ et à la ‘positive attitude’ (ben oui… y’a des fois où l’on tombe vraiment très bas niveau moral au point de devoir ressortir les vieux cd de Lorie…).

Première étape et non des moindres :

Trouver le logement adéquate :


Vous avez décidé de changer de logement pour raisons personnelles, pour vous rapprocher de votre travail, de votre famille ou tout simplement parce que vous en avez assez d’un loyer exorbitant pour un logement humide où les poissons cohabitent avec les souris (note pour moi-même, raconter la blague de référence dans un prochain post comique…). Autre possibilité, vous devez quitter les lieux avant de vous transformer en Jack l’éventreur et rendre une visite nocturne à vos voisins trop bruyants ou avant que le toit ne s’effondre sur vous du fait des trop nombreuses lézardes qui parcourent votre ‘home sweet home’… bref, il faut partir !

Se pose alors la question cruciale du : « Mais où vais-je habiter ? ». La réponse la plus logique est de faire les différentes agences immobilières afin de trouver votre bonheur (si si, je vous assure, on finit par trouver… finalement…).

Donc, vous ouvrez le bottin, les journaux locaux ou si, comme dans mon cas, vous changez de département, vous vous jetez sur l’Internet pour dénicher LA perle qui vous trouvera LA maison (ou l’appartement) de vos rêves. Et là, commence le parcours du combattant ! Entre les petites musiques d’attente (parfois toujours les mêmes…) des secrétariats d’agence et les différentes personnes qu’on vous passe pour arriver à joindre la bonne, vous avez le temps de voire augmenter votre facture de téléphone de façon exponentielle… et ce n’est qu’un début…

Vous finissez enfin par avoir un agent commercial. La question rituelle : « Que cherchez-vous ? » est alors posée. Vous, très confiant, exprimez votre désir secret : « Tant de pièces, maison ou appartement, dans un quartier calme. » Cela paraît une demande toute simple, logique, claire et parfaitement vivable. Le conseiller note toutes vos informations de façon rigoureuse et vous dit qu’il a pas mal de biens à vous proposer. Alors là, vous avez l’impression que le ciel s’éclaircit… la journée sera belle, vous trouverez immédiatement, c’est certain ! (« La Positive Attitude » commence à raisonner dans votre tête…)

Vient alors la question qui cause mille tourments et peut briser mille rêves… « De quel budget disposez-vous ? » Alors, d’une voix timide, vous énoncez le chiffre qui vous paraît énorme à vous qui n’avez pas grand chose pour vivre et qui paraît si dérisoire énoncé à voix haute… Là, vous sentez que le commercial change d’état d’esprit (ou vous le voyez si vous êtes en face…)… survient alors le « Ah ! » prononcé d’un ton grave qui annonce que finalement ce sera vraiment un parcours du combattant… Adieu maison enchantée sur un lit de nuage avec un petit ruisseau et le gazouillis des oiseaux… Bonjour le prosaïque appartement banal, bien loin de ce que vous espériez… (quoi que parfois on peut avoir de la chance…)

Après avoir passé un bon moment à parler avec plusieurs conseillers qui vous ont répondu qu’ils n’avaient rien dans votre budget (certains n’ont d’ailleurs pas hésité à vous demander si vous espériez FRANCHEMENT trouver quelque chose pour ce prix là…), vous trouvez une ou deux agences qui vous disent avoir quelque chose d’approchant de vos désirs… bon, vous n’êtes franchement pas très rassuré, mais il faut bien tenter. Donc, rendez-vous est pris pour aller visiter le ‘bien miracle’…

Miracle ? ? ? Si ça c’est le paradis, que doit être l’enfer ! Avec un ton convaincu, un sourire charmeur, le commercial vous emmène visiter un taudis en vous lançant des « Je suis sûr qu’il est fait pour vous ! » (Non mais, il vous prend pour qui, lui ! ) Les traces de moisissures sont visibles partout, le salpêtre a pris possession de l’appartement, mais ce n’est rien, vous faisant son sourire ‘dents blanches, haleine fraîche’, il vous lance : « Un coup de peinture et il n’y paraîtra plus… ». Le quartier a l’air particulièrement dangereux, l’appartement a été ‘visité’ la veille : « Ce n’est pas grave, la serrure n’était pas en bonne état, c’est tout… et puis… vous n’avez aucune raison de sortir tard… »
Bref, vous commencez à désespérer… vous êtes révolté de voir le prix auquel on peut proposer des lieux de vie que même les rats déserteraient…

Il y a aussi une autre situation, l’agence qui a décidé que votre budget était extensible à volonté… alors, elle va vous proposer des appartements à vous faire saliver. Vous vous imaginez déjà dans le confort de votre nouvel habitat lors de la visite. Le seul soucis étant que jamais, au grand jamais, l’agent ne vous donne le prix. « Ne vous inquiétez pas, c’est dans vos prix. Avez-vous remarqué cette splendide salle de bain ? » Et vous, vous fondez comme neige au soleil, même si la voix de votre banquier raisonne dans votre tête pour vous rappeler que vous ne pouvez pas dépenser autant.
Vous êtes emballé, vous retournez à l’agence et là, alors que vous êtes conditionné à dire oui, le commercial vous met le prix sous le nez… alors, c’est la crise d’apoplexie, pour le moins… vous êtes comme un poisson hors de l’eau. Surgit à cet instant la magnifique phrase « Ce n’est pas vraiment beaucoup plus cher, et puis la salle de bain et le reste de la maison le valent bien… » Ok, vous voulez bien un logement, confortable même si possible, mais vous n’avez pas prévu d’acheter le Taj Mahal ! Si vous l’achetez, vous pourrez effectivement profiter de la salle de bain. Mais combien de temps peut-on vivre sans s’alimenter ? Parce qu’à ce prix, même la boite de thon de votre chat sera trop cher pour vous…

Vous commencez à désespérer… des maisons trop chers, trop vieilles, trop années 70. Allons, ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé : vous entrez dans une maison et, surprise ! aux murs (voire même parfois au plafond) se trouvent des papiers peints à grosses fleurs oranges, à formes géométriques marrons ou noirs… enfin le style qui vous donne une idée de l’époque de création de la bâtisse. Enfin, pas de soucis, aucune souris dans cette maison, l’ambiance psychédélique les a fait fuir, c’est déjà ça…

Mais parfois, ça se passe bien. Après des coups de fil de durée interminable et avoir passé la journée à visiter une bonne dizaine de maisons à peu près potable, vous tombez sur LA perle rare… l’appartement qui allie tout ce dont vous rêviez pour un prix modique ! ça paraît tellement beau qu’on cherche l’arnaque, mais non, pour une fois, la ‘positive attitude’ a eu raison ! Vous avez trouvé votre futur chez vous, votre planche de salut, votre havre de paix … enfin, pas pour tout de suite en tout cas… mais on finira par gagner ! http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/fonce-hurle-tombe-8394.gif

A suivre…

Page 1 sur 1315
Aller a la page 1, 2, 3 ... 1313, 1314, 1315  Suivante
TheAma1
heroes
Staff


Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 2484
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 29 Jan 2008 0:48
Répondre en citant

Arf je suis déçu vu que maintenant j'ai plus d'excuse pour pas trouver l'appart' idéal ! Mad

Very Happy

Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Dolphen
heroes
Rédactrice


Inscrit le: 25 Mar 2007
Messages: 5505
Localisation: entre ciel et terre

MessagePosté le: Ven 08 Fév 2008 20:08
Répondre en citant

He bien, je te souhaite bonne chance pour le jour où tu chercheras ton appart. Wink

Heureusement que ces situations ne se présentent pas à longueur de temps. Il arrive aussi parfois que tout se passe très bien Rolling Eyes

Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Ecrire une réponse Heroes France » Liste des Blogs » Les fantaisies de Dolphen » Divers : Les joies du déménagement, partie 1
Page 1 sur 1315
Aller a la page 1, 2, 3 ... 1313, 1314, 1315  Suivante
Les Blogs Heroes-France.com © 2006 - 2007